Mavungu Malanda

Mavungu Malanda

Mavungu Malanda, Disneyland Paris,

 un personnage très haut en couleurs, un percussionniste qui résumait à lui seul la puissance de la musique africaine, un pianiste canaille avec qui j’ai pu échanger de belles idées pour ma composition Starjob, un amuseur  au sens le plus noble à qui a incombé  la mission de rendre des centaines de milliers de gens heureux de rire de chanter et de danser sous ses incantations rythmiques.

Mavungu ! Tu me manques. Ses partenaires, Nono, Danny, et Iko sont en deuil, ils ont durant plus de trente ans joué de leurs tam-tams et autres percussions, ne rigolons pas, c’est sérieux, le tam-tam. Je garde un souvenir encore fascinant de les avoir vus et entendus boeufer tous les quatre avec Peter Erskine à la batterie. Avec Mavungu, c’était toujours une belle rencontre.

2 réflexions sur “adieu mavungu”

    1. Thanks a lot Madeleine. I’m working since two months on my site, being in formation for it.
      You’re the first to contact me this way ! That’s cool !!
      Hope to see you soon. I’m sorry to be very busy in a way… Let’s have a meet in Paris !
      Big hugs

      Jacques

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.